Projets et réalisations

Habiter sous les toits

26 photos Ce projet est la rénovation complète d'un appartement de 2P sous combles (60m2 au sol - 24 m2 loi Carrez).

Pour sublimer la charpente et la qualité de lumière exceptionnelle de cet habitat "cocon", le parti pris' a été d'ouvrir un maximum les espaces (amplification des perspectives, transparence du châssis parisien...), et de jouer sur un dégradé de blanc et de gris doré, via des textures différentes (laqué, mat, béton ciré, cuir et suédine, lin, brique, lasure blanc coton...).

Le choix du blanc n’exclue pas le caractère chaleureux et accueillant de ce petit espace : simple et épurée, la décoration est complétée par le végétal, qui tient une place de choix dans l'appartement, apportant fraicheur et une touche d'extérieur.

Un pied à terre au 7e ciel

38 photos A Neuilly-sur-Seine, sous les toits se niche un charmant petit appartement qui, d'un grenier vide et délabré, s'est transformé en loft. Carreaux de ciment, bois couleur miel, ferronnerie noire et brique rouge sont les éléments qui assemblés génèrent une équation à la fois chic et industrielle, sans oublier le côté chaleureux bien sûr auquel nous tenons tant dans la signature de nos projets !

Paris-ci Monsieur Haussmann

75 photos Rénovation complète d'un appartement haussmannien 5P de 114m2, avec notamment l'ouverture cuisine/salle à manger grâce à un châssis parisien.

Outre la rénovation lourde des SDB/SDE, toutes les fenêtres haussmanniennes sur rue ont été remplacées par des menuiseries ALU avec crémone à l'ancienne pour respecter l'identité des lieux. Le travail sur la couleur a été un aspect phare du projet.

La cuisine a été revisitée avec les principes du home-staging.

Architecte : Prisca PELLERIN Architecture & Intérieur (livraison du projet : décembre 2015)

Photographes : ©Hugo Hébrard photographe architecture et ©Claire Curt

L'atelier Pain d'Epices

21 photos Au cœur d'un petit village d'Ile-de-France, une ancienne ferme s'est transformée en maison au fil du temps... en oubliant toutefois la lumière et la douceur de vivre.

Nous signons ici la rénovation complète de cette bâtisse atypique après nous être inspirées de l'art de vivre à la Danoise, le "Hygge". En d'autres termes, créer une atmosphère intime et chaleureuse, un cocon positif et accueillant où il fait bon vivre au coin du feu avec une tasse de chocolat chaud...

Quand le bâti ancien revêt son manteau scandinave avec une touche industrielle... pour PRISCA PELLERIN ARCHITECTURE & INTERIEUR et SIGNATURE ARCHITECTES, cela donne ça !

Nu(d)e sous la douche

5 photos Et si l'on créait une ambiance spa pour cette salle de douche sous les toits ? Désormais, la chaleur du bois rencontre la mosaïque et le métal noir, le tout dans des couleurs naturelles que sublime la lueur d'une bougie... Itinéraire d'une ancienne ferme rénovée, inspirée de la tendance nordique chic saupoudrée d'une touche orientale.

© © Hugo Hébrard - www.hugohebrard.com

Inspiration cocon

49 photos Voici une maison familiale dont les trois niveaux ont été totalement rénovés (RDC - étage - combles), pour en faire un cocon d'inspiration scandinave.

Outre la préoccupation énergétique (mise en place d'une chaudière à condensation, isolation de tous les murs et des sous-pentes, remplacement des radiateurs...), les objectifs ont été les suivants :

RDC
- suppression du couloir de l'entrée et mise en place d'un IPN pour ouvrir l'espace salon/salle à manger
- ouverture du mur porteur (IPN) entre la salle à manger et la cuisine pour créer un double châssis parisien,
- suppression du cellier pour agrandir la cuisine, dont les meubles blancs ont été réutilisés et agrémentés de nouveaux meubles et d'un plan de travail couleur chêne cendré (home-staging).

ETAGE
- réflexion pour une suite parentale plus grande, confortable et élégante : modification de structure sous combles (dont un rajout de plancher) afin d'insérer une douche et un WC, ainsi que des niches de rangement et une télévision,
- modification du "bûcher" (sous-pentes au-dessus du garage) pour créer un espace bureau sur le palier et une buanderie fonctionnelle,
- suppression de l'échelle de meunier par un escalier gain de place et modification de la trémie pour créer un accès vers les combles plus sécuritaire.

COMBLES
- modification de la plomberie et coffrage des tuyaux (pose en drapeau) après isolation pour gagner de la place,
- création d'une grande salle de jeux avec télévision pour les enfants,
- création d'une quatrième chambre à coucher.

Budget : 100.000 euros HT
Surface : 170m2 CARREZ (205m2 au sol)

Durée des travaux : 7 mois
Livraison : juin 2015

Une cuisine classi-chic à Versailles

15 photos Objectif : à la demande des clients, créer une cuisine IKEA à la fois contemporaine et chaleureuse, avec un maximum de rangements/électroménager dans un espace "couloir" particulièrement étroit (3,40 x 1,90m)... et cela avec deux portes non alignées (l'une centrée et l'autre sur le côté), une gaine et le conduit de cheminée, générant deux linéaires de mobilier incomplets !

Un maximum de contraintes techniques et organisationnelles, qui se sont avérées au final être une véritable source d'inspiration : jeu avec les profondeurs de meubles et décrochés du plan de travail pour créer un chemin naturel, tant pour l'oeil que pour le corps se déplaçant alors sans difficulté dans l'espace.

Budget global : 16.100 euros
- entreprise : 10.000 euros (remise aux normes gaz/électricité, plomberie, faux-plafond, enduits, peintures...)
- cuisine : 6.100 euros (meubles : 4.200 euros + électroménager : 1.900 euros).

Réalisation : 2014.

Publications

28 photos Première publication dans le magazine Art&Décoration (n°506 - Juin 2015) du projet "Habiter sous les toits", dans le dossier spécial "Salles de bains - Bonnes recettes pour petits espaces" !

Seconde publication dans le hors-série spécial Journées Architectures A Vivre 2015, afin de proposer la visite du projet "Habiter sous les toits" aux particuliers.

Troisième publication du projet complet "Habiter sous les toits" dans le numéro #85 d'Architecture à Vivre (juillet/Août 2015).

Quatrième publication du projet Paris 17e dans le numéro 481 du Journal de la Maison.